17
Fév
2019

Littérature Terminale L : Sujets corrigés baccalauréat 2018

Parce que les épreuves du baccalauréat se préparent, il vaut mieux s’exercer dès maintenant. Pour les lycéens en Terminale L, la littérature figure parmi les matières de base. Comptant pour un coefficient 4, le candidat n’a pas intérêt à se louper dans cette matière pour décrocher son diplôme. Pour les aider à s’entraîner, voici donc le sujet corrigé de la Littérature Terminale L 2018.

Énoncés du sujet

1ère question comptant pour 8 points :

Un critique déclare qu’à la fin des Faux-monnayeurs « tout rentre dans l’ordre ».

Qu’en pensez-vous ?

Vous fonderez votre réponse sur votre connaissance du roman Les Faux-monnayeurs et du Journal des Faux-monnayeurs.

2ème question comptant pour 12 points :

André Gide avait d’abord envisagé d’inscrire les réflexions d’Édouard sur le roman dans un premier chapitre pouvant servir de préface. Il y a pourtant renoncé. Selon vous, pourquoi ? Vous fonderez votre réponse sur votre connaissance du roman Les Faux-monnayeurs et du Journal des Faux-monnayeurs.

Les prérequis pour le traitement des deux sujets

Ces sujets de Littérature se portent respectivement sur Les Faux-monnayeurs et le Journal des Faux-monnayeurs d’André Gide. Ce sont des thèmes faisant partie du programme reconduit pour la seconde année. Aussi, le système de notation des sujets est très classique. Le candidat doit dans un premier temps réfléchir sur la partie de l’œuvre pour avoir les 8 points. Il devra ensuite voir ensuite l’aspect transversal et global du sujet pour décrocher les 12 points.

Si la notation semble claire, les questions posées dans le sujet restent assez déroutantes pour le candidat. Il faudrait alors réaliser une étude préalable des sujets pour voir leur portée dans le domaine de la littérature. Pour répondre aux questions, le candidat devra faire appel à ses connaissances sur les œuvres. Dans le cas contraire, il ne pourra pas s’en sortir.

Le corrigé des sujets

Pour le premier sujet, il s’agira de connaitre le désordre pour lequel le dénouement est proche. Ici, le sujet fait référence à Bernard qui rentre chez son père après une fugue. George lui réintègre sa famille. En même temps les intrigues sont soldées, ce qui permet de résoudre l’affaire du Faux-Monnayeurs. À partir de ce moment, le retour à la normale est envisageable. Cependant, un dénouement tragique est préparé dans deux épisodes pour ensuite avorter. Pour le lecteur, la fin du livre crée tout de même une sensation d’insatisfaction.

Le second sujet fait référence à la génétique du roman, c’est-à-dire l’histoire de sa création. Ici, il faudra parler des choix esthétiques de l’auteur dans l’œuvre. Dans les Faux-monnayeurs, l’auteur met un accent sur la délégation ponctuelle de responsabilité. Aussi, le lecteur devrait s’interroger sur la fabrique du roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *